Retour en haut  
Merci pour vos commentaires
En sortant de Sequoia National Park, on se prend un trafic d’enfer sur une petite route sans accotement. Aussitôt sortis des montagnes, on a très hâte d’y retourner! On se faufile en essayant de trouver le meilleur chemin qui nous mènera à Yosemite National Park.

En cherchant un supermarché à Fresno, Steven, qui faisait son entraînement du samedi matin à vélo, s’arrête pour nous aider. Il nous offre de le suivre à l’épicerie puis chez lui. À la maison, il nous propose une douche, du lavage et de nous monter en auto jusqu’à Yosemite!! (C’est quand même à 1½ heure de chez lui!) On accepte avec empressement pour se sauver d’une autre belle montée et de la circulation dense de cette route. Avant de partir, il nous donne plein de bonnes choses à manger et une bouteille de vin!

À l’entrée du parc, on nous avise que tous les campings sont pleins ainsi que les hôtels. Steven s’inquiète pour nous et s’assure qu’on veut quand même continuer. On le rassure et lui dit qu’on trouve toujours un endroit où poser notre tente. Il se dit qu’après 17 mois, on doit savoir de quoi on parle! Il nous amène quand même plus loin que prévu dans le parc et nous fait découvrir la vue spectaculaire et très populaire qu’on voit partout sur les bidules touristiques. Cette vue magnifique apparaît après la traversée d’un tunnel. Comme a dit John Muir : « C’est de loin le plus grand temple naturel qu’il m’a été permis d’entrer! »

Il nous débarque dans le stationnement et pendant qu’on charge nos vélos, il parle avec les voisins de stationnement qui nous offre de partager leur terrain de camping pour une nuit. Comme on a fait beaucoup de provisions, on abuse un peu et demande à Jennifer et Steve s’ils pourraient les amener au campement pour nous alléger le temps de s’y rendre.
On prend plein de photos sur la route, les paysages sont tellement beaux le long de la rivière.

Le lendemain, on cherche un autre camping puisque nos hôtes quittent le parc. Rolen qui passait par là, nous offre de partager son terrain pour 3 nuits. Comme tout est plein, on accepte et on prend la journée pour relaxer et s’informer sur les sentiers. Nos voisins connaissent bien le parc et nous donnent quelques conseils.

3e jour dans le parc,on explore le coin à vélo, il y a des belles pistes cyclables. On est allé dans le bas d’une chute parmi les plus hautes en Amérique du nord: Yosemite. C’est puissant cette chute, l’eau qui éclabousse et frappe les rochers. Le vent qui fouette la chute et dévie sa trajectoire est intéressant à regarder. On s’est assis plusieurs minutes devant la chute à observer les différents mouvements de l’eau. On se rend aussi au Mirror Lake. On y prend une petite marche et plein de photos!

4e jour dans le parc, on attaque nos premières chutes! On y va tranquillement jusqu’à Vernal Fall. C’est impressionnant le débit d’eau qui passe là! Au pied de la chute on prend une bonne douche car l'eau éclabousse jusque dans le sentier. On arrive en haut tout mouillé et on prend une pause au soleil pour se faire sécher. Les écureuils sont très impolis, ils fouillent les sacs des touristes qui sont allongés au soleil et ne portent pas attention à leurs choses. Une fois secs, on s’engage dans la 2e partie du sentier qui nous mènera à Nevada Fall. On monte d’un côté de la chute, on fait une pause lunch en haut, puis on descend de l’autre côté. La chute est belle de tous ses angles. On peut voir des arcs-en-ciel dans la bruine. En descendant, on a une agréable surprise qui traverse notre chemin, un lynx se prélasse autour de nous. Il nous permet de le photographier et l’admirer durant plusieurs minutes et de très près!! On retourne au camping avec une belle fatigue dans le corps! On soupe en compagnie d’Angelica et Adam, nos voisins super sympathiques et on termine la soirée avec un petit feu de camp.

 5e jour. Notre hôte est déjà parti à notre lever et nos voisins ont commencé à plier bagages. Angelica nous laisse des bonnes provisions dont des succulentes salades qu'elle a cuisinées. Béat s’essaie pour prolonger notre séjour sur le site, et ça fonctionne!! 3 nuits de plus nous sont accordées!! On saute de joie. On en profite pour se reposer une journée avant notre prochaine excursion. Le soir, on se fait un petit feu et un couple en campeur arrive et nous demande s’il y a quelqu’un sur le terrain d’à côté. On leur offre de stationner sur notre terrain puisqu’on n’a pas de véhicule. On est content de pouvoir rendre ce service que d’autres nous ont rendu les 4 dernières nuits et de partager notre feu de camp. Ils ont besoin que d’une nuit puisqu’ils ont une réservation pour le lendemain.

6e jour, on est prêt pour une des plus haute chute en Amérique du Nord (740 mètres). Ça monte un peu plus à pic que les 2 autres chutes mais la vue est très belle. On se fait à peine arroser en montant. Le mur de rock (El Captain) le long de l’ascension est très impressionnant. C’est immense! En haut de la chute, on peut se rendre où la chute commence à tomber mais il faut passer sur un petit escalier d’un pied de large et la rampe est du côté du mur. De l’autre côté, c’est le vide. Jacinthe qui a le vertige, n’est pas capable de s’y rendre mais il y a plein d’autres points de vue incroyables. On marche un peu en haut de la chute, on traverse une belle rivière et on dîne avec des tamias rayés au bord de la falaise. On redescend et comme c’est plus venteux, on prend une petite douche froide car l’eau de la chute est soufflée dans le sentier. On se couche très tôt ce soir là!

7e jour dans à Yosemite National Park. On relaxe, on profite de cette dernière journée de repos dans ce lieu enchanteur. On est tellement heureux des belles vacances qu’on vient de passer. Il nous reste un dodo et on se remet à pédaler. On commence tranquillement à planifier notre retour au Québec. Il faut trouver un moyen de rentrer à la maison… Prochaine destination : San Francisco.
ACCUEIL
PARC YOSEMITE