ACCUEIL
Puente Baluarte
Nous voilà de nouveau sur 2 roues! En quittant Durango nous nous sommes retrouvés sur une magnifique route paisible avec une température idéale pour pédaler. Une partie étant en construction, nous avions l'autoroute juste pour nous! La majeure partie était asphaltée. À un endroit seulement quelques tunnels et un pont n'étaient pas terminés alors on s'est quêté un transport pour descendre dans le fond du canyon et le remonter. Quelle chance car c'était hyper à pic et en sable mou, on aurait poussé pas mal... On a roulé sur le plus haut pont d'Amérique, qui est le 2ème plus haut pont du monde (le premier étant en Chine).
Ce n'est pas dans tous les pays qu'on aurait pu se faufiler dans les chantiers en construction comme on l'a fait!

Les paysages étaient superbes! Les canyons et les montagnes s'enchaînaient les uns après les autres. On était souvent arrêté pour prendre des photos.
On a repris nos bonnes habitudes de camping. Des endroits uniques à 2600 m/a. On a par contre dû sortir nos bas et notre couverture de laine parce que ça devait approcher les 0°C la nuit. Ça sentait bon la forêt et les conifères.

Arrivés à Mazatlan, on s'est offert un bon McDo avant d'aller s'informer pour le traversier qui nous amènerait à La Paz, en Basse Californie. Il y en avait un de cargaison qui partait une heure plus tard et un autre de passager le lendemain. On demande pour prendre celui de de cargaison mais la dame dit qu'il est plein. Déception. Béat retourne voir une autre dame, il doit bien y avoir de la place pour 2 petits vélos entre tous ces gros camions. La dame lui dit non encore une fois. Double déception. On reste dans les alentours...Béat ne se laisse pas refuser quelque chose qu'il veut absolument aussi facilement! Une dame sort dehors. Il lui fait les yeux doux, la supplie mais elle réussit à lui dire non encore une fois mais on sent qu'elle a failli flancher. On laisse un peu de temps passer et Béat retourne à l'intérieur pour offrir ses services comme aide-cuisinier ou peu importe, il est prêt à tout pour prendre le bateau cette journée-là! La dame succombe enfin à son "charme" et nous vend 2 billets (souper et déjeuner inclus) pour le traversier qui part dans quelques minutes! Hourra!! On passe à la fouille par les Marines et nous voilà embarqués pour une croisière de 16 heures.
On installe notre tente sur le pont. Nous avons la chance de voir des baleines jusqu'au coucher du soleil. Il y en a même une qui s'amuse à taper sa queue dans l'eau en avant de nous. On peut aussi voir des bancs de petits poissons-volants et un poisson-trompette juste avant de quitter le port. On soupe et se couche sur une mer calme.

On se réveille assez tôt pour admirer le levée du soleil. On déjeune. Puis c'est le spectacle. De nouveau des baleines, des petits dauphins qui sautent en synchronisation, des poissons-volants mais des gros cette fois-ci! On dirait presque des pingouins. Et un requin-marteau!!
On accoste à 30 kilomètres des La Paz. De plus, nous devons passer un contrôle pour nos bagages. À aucune frontière jusqu'à maintenant, on a eu de contrôle aussi serré. Vérification des passeports, plein de questions, bagages dans les détecteurs et fouille manuelle des sacs de Béat! Incroyable, on est dans le même pays là!! Mais bon, une heure plus tard on a passé tout ça et on roule jusqu'à La Paz.
On se trouve un petit hôtel dans notre budget. Pas facile par ici, ils sont habitués de "dealer" avec des riches Américains. On se ravitaille pour la route à venir et si on est chanceux nous pourrons trouver une expédition pour nager avec les requins-baleines. La saison tire sur sa fin alors ce n'est rien de sûr. Nous repartons demain pour traverser la désertique Basse Californie!
Retour en haut  
Merci pour vos commentaires